438-868-2801
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Profil



Top-100

Bilan de l'année 2016

Je suis récipiendaire du Proprias Excellence pour une 3 année consécutives. Remit aux meilleurs vendeurs chez Proprio Direct.

Récipiendaire du Proprias Prix Excellence.


Bilan de l'année 2015

Je me classe 14e au rang des meilleurs vendeurs parmi les courtiers Proprio Direct pour l'année 2015!

Récipiendaire du Proprias Prix Excellence.


Bilan de l'année 2014

5 saisons consécutives dans le top 100 des meilleurs vendeurs!

Je me classe 17e au rang des meilleurs vendeurs parmi les courtiers Proprio Direct pour l'année 2014!

Récipiendaire du Proprias Prix Excellence.

Top 100 des meilleurs vendeurs pour l'automne 2014.*

Top 100 des meilleurs vendeurs pour l'été 2014.*

Top 100 des meilleurs vendeurs pour le printemps 2014.*

Top 100 des meilleurs vendeurs pour l'hiver 2014.*

Top 100 des meilleurs vendeurs pour l'automne 2013.*


Yannic-Dumais

On est écrivain et ce qu’on aime par-dessus tout, c’est tirer le portrait des gens. Cela finit par se savoir et, un jour, un type nous demande un texte sur Yannic Dumais, courtier immobilier chez Proprio Direct. On accepte avec plaisir parce que le Yannic en question, on lui en doit bien une : au temps où il était entraîneur de boxe, à Repentigny, il nous a diablement aidé. On pense même, sans trop craindre de se tromper, qu’on lui doit une victoire ou deux parce qu’il avait vraiment le tour de nous motiver. Alors voilà, on s’arrête donc à son histoire et, là, tout de suite, il y a ce premier détail qui se remarque comme le nez au milieu du visage : ce métier-là lui est si naturel qu’il semble être né pour le pratiquer. Un cliché, mille fois rabâché? Pas dans son cas. Dans ce milieu où on trouve à peu près autant de courtiers que de propriétés, il fait partie de ceux, pas si nombreux, qui exercent cette profession par choix plutôt que par défaut, obligation ou accident.

Évidemment, il n’y a pas de mal à devoir se mettre à vendre des maisons quand on vient de perdre un emploi ailleurs, mais c’est quand même fascinant de réaliser qu’à priori, il y a des individus qui ont ce métier-là dans le sang et qui n’ont pas besoin d’une consultation avec un spécialiste pour le découvrir. D’ailleurs, c’est heureux pour les orienteurs qu’il n’y ait pas plus de gens comme lui parce qu’à la longue ils finiraient par manquer de travail et, qui sait, devenir ensuite courtiers. Pour vivre, les orienteurs ont besoin de gens qui se cherchent et c’était bien dommage pour eux parce qu’avant d’entreprendre sa carrière, Yannic savait déjà que ses recherches, lui, il voulait les garder pour ses futurs clients. Jusqu’ici, ils le lui rendent bien parce que, dans son histoire, c’est l’autre chose que l’on constate assez rapidement : ils sont désormais si nombreux à lui faire confiance qu’on s’est habitué à voir sa photo trôner au centre des terrains, comme si elle faisait partie du décor naturel. Dans un sens, il n’y aurait pas lieu d’être surpris parce que c’était pareil à la boxe…

Dans sa première vie, Yannic a en effet été boxeur avant d’être entraîneur et il a connu tellement de succès que, forcément, son visage s’est souvent retrouvé en évidence sur les affiches de gala. Victimes de leur enthousiasme, certains de ses amis ont même pensé, dans ce temps-là, que c’est sur les rings qu’il devait gagner sa vie, mais malheureusement pour eux, son désir de devenir courtier était trop fort. Bien sûr, il adorait la boxe, mais à long terme il rêvait plus de contacts humains que de contacts physiques. Parler à ses boxeurs, les écouter, s’adapter à leurs besoins était d’ailleurs ce qu’il avait préféré de ses années d’enseignement et il se disait qu’il pourrait continuer à faire tout ça dans le domaine de l’immobilier. À chaque nouvelle journée depuis, il réalise qu’il ne s’est pas trompé et il est probable que ses patrons chez Proprio Direct pensent la même chose.

Malgré tout, il ne divorcera jamais tout à fait de la boxe. Il lui restera toujours quelque chose de ce sport-là, ne serait-ce que ses remarquables qualités de finisseur qu’il met aujourd’hui au service de ses clients, pour conclure ses transactions.

*TOP 100: octroyé aux courtiers dont les résultats s'inscrivent parmi les 100 premières positions par rapport aux résultats de l'ensemble des courtiers Proprio Direct, pour la saison désignée.